23 décembre 2005

En Italie, en Angleterre, en Espagne, en France

Même dans le foot, le racisme est un fléau :

Le geste de l'international ivoirien de Messine, Marc Zoro, 21 ans, joueur du club sicilien depuis six ans, n'aura pas été inutile. Excédé par les insultes racistes des supporters milanais dont il était la cible depuis le début du match de la 13e journée de Serie A, contre l'Inter Milan (1-2), ce week-end, Zoro s'est saisi du ballon à la 67e minute de jeu et s'est dirigé vers le 4e arbitre avec l'intention de quitter la pelouse. Invité par les Interistes Martins et Adriano, à reprendre le jeu malgré tout, Zoro n'a pas agi pour rien. Ainsi, la Fédération italienne a choisi de retarder de cinq minutes le coup d'envoi des matches des 8e de finale de la Coupe d'Italie et de Serie A cette semaine. Tous les joueurs pénétreront sur le terrain avec une bannière: "Non au racisme".

(article tiré de www.football.fr)

Ce qui est abérent, c'est que ces mouvements prennent forment à cause d'un groupe de supporters fascites, qui en arrive même à se battre avec d'autre supporters du même club (comme au PSG). Et ces évènements n'aident pas à donné une bonne image du foot, qui est censé rassemblé tout le monde.

Posté par streetskillz à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur En Italie, en Angleterre, en Espagne, en France

Nouveau commentaire